Logo Clio
L'Ethiopie. Lalibela, le lac Tana, Gondar, Axoum
En fin d'année
Du 21 décembre 2021 au 2 janvier 2022
ETH 50 - 13 jours - Grands voyageursPour ceux qui ne craignent ni le décalage horaire, ni les longues routes en autocars, ni l'altitude, ni les contraintes locales (comme le port du foulard en Iran) et qui sont prêts à s'accommoder de tous ces inconvénients pour aller plus loin...
Places disponibles  Imprimer
Les points forts
  • Les stèles d'Axoum
  • Les églises rupestres de Lalibela
  • Gondar
  • Une excursion en bateau sur le lac Tana et la visite de ses églises
  • Le Chronoguide Ethiopie
Très peu de pays donnent la possibilité de faire un voyage aussi spectaculaire dans le temps long. Sous l'un des climats les plus agréables d'Afrique, l'Ethiopie est un véritable appel à la contemplation. Le pays, situé dans la corne de l'Afrique, est en effet une terre de contrastes naturels, succession de montagnes, de lacs, de volcans et de hauts plateaux ouvrant sur des vallées fertiles. Il prend place ainsi parmi les environnements les plus impressionnants d'un continent qui en offre tant. Fruit d'une très longue histoire, son patrimoine culturel est aussi exceptionnel en Afrique noire. Les traditions ancestrales y sont remarquablement préservées et la vie religieuse y est prégnante au quotidien. La diversité humaine est incroyable puisque le pays compte plus de 80 groupes ethniques avec chacun leur langue et leurs coutumes. Notre voyage propose une approche fine et sensible des lieux où l'histoire éthiopienne s'est faite. Axoum était déjà, au début du premier millénaire avant notre ère, le centre d’une brillante civilisation. Capitale de l’Abyssinie, Lalibela fut dotée aux XIIe et XIIIe siècles de stupéfiantes églises monolithiques. Plus tard, l’empereur Fasilidas établit sa capitale à Gondar qu'il façonna à l'image de sa puissance. Et à Addis Abeba, nous irons bien entendu saluer notre "ancêtre" Lucy.

%%voyageBloque%%
 





 
J 1 - Mardi 21 décembre 2021 Paris – Addis-Abeba
Vol direct pour Addis-Abeba. Nuit en vol.
 
 
J 2 - Mercredi 22 décembre 2021 Addis-Abeba
Arrivée à Addis-Abeba.
Fondée en 1887 par le négus Ménélik II, Addis-Abeba se développa surtout lors de la mise en service en 1917 de la ligne de chemin de fer lui donnant accès à la mer en la reliant à Djibouti. La ville a bien grandi depuis, abritant plus de trois millions d’habitants. Elle est située au centre du pays mais aussi au centre d’un haut plateau, à 2 500 mètres d’altitude. Elle présente aujourd’hui un mélange entre les quartier anciens et les immeubles de plus en plus élevés qui définissent son horizon, comme le siège de l’Union africaine, offert en 2012 par la Chine.

Nous nous attarderons l'après-midi dans les collections préhistoriques du musée national où règne la célèbre "Lucy", hominidé qui fut, un temps, considéré comme notre plus lointain ancêtre.

Nuit à Addis-Abeba.
 
 
J 3 - Jeudi 23 décembre 2021 Addis-Abeba – Axoum
Tôt dans la matinée, nous prendrons un vol pour rejoindre Axoum, située tout au nord du pays, non loin de la frontière avec l'Érythrée.
Selon la tradition, Ménélik Ier, fils de la reine de Saba et du roi Salomon, y serait né. Ville deux fois millénaire, Axoum fut jadis le grand marché de l’ivoire, qu’elle exportait jusqu’à Rome, quand la ville éternelle était le centre de son grand empire encore pacifié, entre les règnes de Nerva et des Sévères. Ainsi, en 240, le prince persan Mani nous apprend qu’elle était à la tête d’un puissant royaume qui rivalisait avec la Perse des Sassanides et l’empire romain. Une rivalité qui s’est souvent transformée en un réseau d’échanges économiques fructueux.

Le jardin des stèles est très spectaculaire. Plus de 300 stèles souvent monumentales y ont été rassemblées sur trois rangées assez ordonnées. Certaines ont pris la forme caractéristique d’obélisques. Le plus impressionnant, haut de 23 mètres, domine tous les autres de sa hauteur et de la beauté de ses décorations sculptées, d’une apparence très moderne.

La ville fut le centre d’une civilisation brillante qu’illustre le palais de l’empereur Kaleb, recouvrant son tombeau à trois chambres souterraines, bel exemple d’architecture axoumite.

Nuit à Axoum.
 
 
J 4 - Vendredi 24 décembre 2021 Axoum
En matinée, un court trajet par la route nous conduira jusqu’à Yeha. Dans son cirque de montagne, le village, très photogénique avec ses maisons de pierres, est dominé par les ruines d’un temple. Daté de l’époque pré-axoumite (Ve siècle avant notre ère), il est, à ce jour, la construction la plus ancienne d’Ethiopie. Ses blocs de pierre, parfaitement découpés et ajustés, lui confèrent une belle élégance et assurent aussi sa stabilité. Transformé en église au VIe siècle, il a gardé à l’intérieur une cuve baptismale.

De retour à Axoum, nous poursuivrons notre exploration de la ville et de son histoire. En effet, Axoum fut aussi le berceau éthiopien du christianisme, introduit par le moine Frumence au IVe siècle : nous verrons de l'extérieur l'église Sainte-Marie-de-Sion où, selon les Éthiopiens, se trouve toujours l'Arche d'Alliance, ramenée de Jérusalem par Ménélik Ier. 

Nuit à Axoum.
 
 
J 5 - Samedi 25 décembre 2021 Axoum – Lalibela
Le matin, un vol nous permettra de rejoindre Lalibela, en passant par dessus les hauts sommets du massif du Simien, dont le Ras Dashan, le point culminant de l'Ethiopie (4 543 mètres d’altitude). Nous éviterons ainsi d’avoir à affronter les gorges qui séparent les sommets et peuvent atteindre une profondeur de 1 500 m.

Au début du XIIe siècle, dans la province de Wollo, naquit un enfant dont le destin était de devenir saint et roi. A sa naissance, il fut entouré d’un nuage d’abeilles. Voyant dans ces abeilles les soldats qui, un jour, serviraient son fils, sa mère lui donna le nom de Lalibela qui signifie « celui dont les abeilles reconnaissent la souveraineté ». 
Lalibela  est aujourd’hui le nom d’une ville qui compte parmi les merveilles du monde. Le saint roi avait ordonné que onze églises y fussent taillées dans la masse du rocher. Incapables d’expliquer ce « miracle », les chroniqueurs royaux écrivirent que Lalibela avait reçu l’aide des anges. De part et d’autre du fleuve appelé Jourdain, ces églises sont encore aujourd’hui des lieux de culte. Pour admirer leur puissante architecture, leurs magnifiques façades et leurs intérieurs splendides, il est nécessaire d’emprunter les étroits tunnels qui relient les églises entre elles, de descendre des escaliers taillés dans le rocher et de traverser des bosquets ombragés.

Dans l’après-midi, visite de Biete Amanuel, le principal sanctuaire du groupe d’églises situé sur la rive sud du Jourdain.

Nous poursuivrons notre découverte des merveilles de Lalibela, en une sorte d’apothéose, par la visite de l'église monolithique de Saint-Georges, souvent considérée comme le chef-d’œuvre de l’art rupestre de Lalibela. Sa structure cruciforme, profondément excavée de plus de 12 mètres dans le roc de grès rose, est décorée de moulures sculptées prenant la forme de trois croix inscrites les unes dans les autres sur le toit de l’église. L’ensemble produit un effet réellement spectaculaire. 

Nuit à Lalibela.
 
 
J 6 - Dimanche 26 décembre 2021 Lalibela
La richesse en églises de Lalibela est quasi inépuisable. Elle s’explique essentiellement par l’histoire. Quand, en 1187, Saladin reprit aux croisés la ville sainte de Jérusalem, Lalibela endossa le rôle de « phare de la Chrétienté » en accueillant de nombreux pèlerins en quête d’absolution.

En matinée, nous effectuerons une excursion à l'église de Yemrehanna Kristos, sanctuaire remarquable par sa décoration intérieure et son architecture de style axoumite, qu'un environnement de cèdres rend encore plus belle.

L’après-midi, nous aurons l’occasion de découvrir les ensembles religieux qui s’ordonnent autour de Biete Mariam, au nord de la rivière.

Nuit à Lalibela.
 
 
J 7 - Lundi 27 décembre 2021 Lalibela
Une seconde excursion aux abords de la ville nous fera découvrir l'église de Genete Mariam (le Paradis de la Vierge). Taillée dans une roche rosée, elle date du XIIIe siècle, aussi bien dans son architecture que dans les somptueuses fresques qui en décorent l'intérieur. 

Nous pourrons encore consacrer du temps à l’exploration de Biete Golgotha, elle aussi située au nord du Jourdain, puis profiter de temps libre dans la ville.

Nuit à Lalibela.
 
 
J 8 - Mardi 28 décembre 2021 Lalibela – Gondar
Aujourd'hui, c'est une longue route vers Gondar qui nous attend. Longue mais passionnante, à travers les hauts plateaux du pays, aux paysages toujours renouvelés. Nous traverserons des villages, occasion d'arrêts pour approcher la vie des Éthiopiens de la campagne, avec leurs modes de vie, leurs costumes et leurs traditions. Selon les possibilités, le déjeuner pourra être pris sous forme de panier-repas. 

Nuit à Gondar.
 
 
J 9 - Mercredi 29 décembre 2021 Gondar – Bahar Dar
Après les invasions musulmanes qui dévastèrent le pays au XVIe siècle, et après que ses prédécesseurs aient lutté sans merci mais souvent sans résultat contre les puissantes troupes de l’islam, l'empereur Fasilidas établit sa capitale à Gondar. Le choix du site était judicieux. La ville est en effet située au coeur d’une chaîne de montagnes de plus de 3 000 mètres qui lui garantissent un climat salubre toute l’année. Fasilidas (Basile) et ses successeurs furent contemporains des règnes de Louis XIV et de Louis XV dont ils accueillirent volontiers les envoyés.

Nous admirerons la cité impériale, en réalité un ensemble de châteaux édifiés à différentes époques dans une belle pierre prenant des reflets dorés au coucher du soleil. La chambre de Fasilidas est un bâtiment cubique posé tout en haut du donjon le plus élevé. Elle domine ainsi les remparts ovoïdes et les autres palais qui lui font escorte.

Dans son propre enclos contre la muraille, la très belle église de Debré Berhan Sélassié est dédiée à la Sainte Trinité. Son décor intérieur est riche de magnifiques peintures illustrant la vie de Jésus, d’inspiration souvent byzantine.

Les bains de Fasilidas, sont sans doute le dernier vestige du premier palais dont le souverain ordonna la construction dans sa nouvelle capitale. Son lointain successeur Iyasou II y donna, au XVIIIe siècle, des fêtes somptueuses.

Outre la cité impériale, la ville de Gondar est aussi couverte de châteaux, dont celui de Ras Ghemb ou celui de Qusquam, que la reine Mentewab fît élever au XVIIIe siècle pour échapper aux intrigues de la cour, et en tant que régente, protéger son fils Iyasou.

L'après-midi, nous prendrons la route vers le sud.

A mi-chemin, des pitons volcaniques annoncent le col d’Addis Zemen ou de la Nouvelle année (2 325 m) d’où l’on découvre brusquement la large plaine tapissée par les eaux du lac Tana. Nous réserverons au lendemain la découverte de ses îles ponctuées d’églises, pour le contourner par l’est et rejoindre, à son extrémité sud, la ville de Bahar Dar, populeuse cité qui sera notre étape pour deux nuits consécutives.

Nuit à Bahar Dar.
 
 
J 10 - Jeudi 30 décembre 2021 Lac Tana – Bahar Dar
C’est à bord d’un bateau privé que nous naviguerons sur le lac Tana. A 1 800 mètres d’altitude, il constitue une véritable mer intérieure, sa superficie (3 630 km²) l’apparentant à un département français de taille moyenne. Historiquement, il est déjà mentionné par le célèbre géographe alexandrin Claude Ptolémée, mais c’est au XIIIe siècle qu’il est le témoin du retour au pouvoir de la dynastie salomonide, qui en fait le centre névralgique de sa puissance recouvrée. Le roi Amda Syon (1314-1344), dont les exploits chevaleresques forment une véritable geste, couvre les rives et les îles du lac d’une multitude de monastères et d’églises, instituant le christianisme en religion d’état.

Nous découvrirons, sur l’île de Dek, l’église Narga Sélassié, protégée par un enclos circulaire. Son intérieur est orné de chatoyantes peintures murales, aux thèmes variés. On reconnaîtra la Trinité, Moïse et la mer Rouge, une Vierge à l’enfant ou le roi David et sa lyre.

Nous visiterons également, au bout d’un agréable chemin, la belle église du Pacte-de-miséricorde, Uhra Kidane Mehret, remarquable exemple d’architecture et de peinture religieuses se dressant sur la presqu'île de Zéghié.

Nuit à Bahar Dar.
 
 
J 11 - Vendredi 31 décembre 2021 Bahar Dar – Addis-Abeba
Le matin, nous ferons une excursion vers les chutes du Nil bleu, spectaculaires cataractes qui furent longtemps ignorées des Européens et constituent un fascinant spectacle. Bien loin de son delta égyptien, le fleuve-roi en est ici à ses balbutiements. Sa branche éthiopienne devra se joindre à sa branche soudanaise, à Khartoum, pour qu’il prenne l’allure puissante qu’il ne quittera (presque) plus…

De retour à Bahar Dar, nous déjeunerons avant de prendre un vol pour regagner la capitale du pays.

Nuit à Addis Abeba.
 
 
J 12 - Samedi 1er janvier 2022 Addis-Abeda – Paris
Nous monterons sur les hauteurs d’Entoto pour découvrir l’emplacement de l’ancienne ville de Ménélik II. A quelques kilomètres du centre d’Addis, la colline d’Entoto (3 200 m d’altitude) est souvent appelée le poumon vert de la capitale. Elle est toujours couverte d’une épaisse forêt d’Eucalyptus, importés d’Australie et plantés surtout sous le règne de Haïlé Sélassié. Nous y verrons l’église Sainte-Marie, où Ménélik II fut couronné en 1889, et le petit musée d’art religieux. Nous découvrirons surtout un beau panorama sur Addis en contrebas, dans son cadre de montagnes.

Après voir profité d’un peu de temps libre, nous gagnerons l’aéroport en soirée pour nous envoler vers Paris.
 
 
J 13 - Dimanche 2 janvier 2022 Paris
Arrivée à Paris.
 


Groupe de 10 à 20 voyageurs
Places disponibles
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 31 août 2021 3 795 €
Prix presto jusqu'au 20 octobre 2021 3 825 €
Prix à partir du 21 octobre 2021 3 850 €
Remise supplémentaire de 3 % soit environ 113 € pour toute inscription entièrement soldée avant le 24/06/2021.
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 11 septembre 2021 270 €
Prix jusqu'au 22 octobre 2021 295 €
Prix à partir du 23 octobre 2021 325 €
Visa 74 €
Sans transportNous consulter


Addis AbebaJupiter International Hotel 4*

AxoumAtranos Fantasy 4*

LalibelaTukul Village 3*

GondarGoha 3*

Bahar DarRahnile Hotel 3 *

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
21/12/2021 - 21h15
Addis Abeba Addis-Abeba Bole
22/12/2021 - 06h20
Vol Ethiopian Airlines ET 705
Addis Abeba Addis-Abeba Bole
02/01/2022 - 00h15
Paris Roissy CDG
02/01/2022 - 06h05
Vol Ethiopian Airlines ET 704

Prestations incluses
  • Les vols internationaux directs Paris/Addis-Abeba et retour, sur lignes régulières
  • Les vols intérieurs Addis-Abeba/Axoum, Axoum/Lalibela, Bahar Dar/Addis-Abeba
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du petit-déjeuner du 2e jour au dîner du 12e jour
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage ( prévoir 5 € par jour et par participant )
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 13/05/2021. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Un voyage en Ethiopie demande une certaine tolérance au regard de l’infrastructure d’accueil souvent sommaire même si le coût des prestations demeure très élevé au regard de la qualité offerte. Les hôtels que nous avons retenus sont les meilleurs disponibles : les coupures d’eau et d’électricité y sont fréquentes, mais ils sont d’une propreté correcte.
  • Ce voyage nécessite une bonne condition physique en raison de l'altitude (plateaux entre 1 800 et 2 600 mètres) et de la situation de certains sites dont l'accès demande une bonne aptitude à la marche.
  • Certains repas pourront être pris sous forme de pique-niques.
  • Pour la visite des églises, vous munir de chaussons ou grosses chaussettes.
 
  • Un passeport, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage
  • Un visa pour l'Ethiopie


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et l'Ethiopie est de + 2h lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 1h lorsque la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Change
La monnaie officielle de l’Éthiopie est le birr (ETB).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
Les cartes de crédit ne sont acceptées en moyen de paiement que dans de rares établissements ou boutiques de luxe. Quelques très rares DAB dans les grandes villes permettent de faire des retraits d'espèces avec les cartes Visa ou Mastercard.
Les paiements se font quasi exclusivement en espèces : munissez vous de dollars en petites coupures qui sont très souvent acceptés même par les petits marchands.


Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter